Volontariat de Moyen ou Long Terme2020-06-24T13:48:51+02:00

Effectuer un Volontariat de 1 à 12 mois (moyen ou long terme)

  • Toutes les personnes qui sont motivées et prêtes à s’engager
  • Avoir plus de 18 ans pour les projet en Europe
  • Avoir plus de 21 ans pour les Pays du Sud (sauf USA, Canada, Taiwan, Japon, Corée du Sud
  • Avoir eu une expérience de volontariat (tel qu’un chantier international de bénévoles par exemple) et/ou de mobilité internationale, seul·e.
  • Pour s’engager  sur une mission de solidarité internationale en Europe, Asie, Afrique, les Amériques (Latine et du Nord), sur une période de 1 à 12 mois
  • Pour découvrir  un pays, une culture, rencontrer d’autres personnes, être utile à un projet local, une association, la population locale, etc.,
  • Pour apprendre , développer de nouveaux savoirs et/ou de nouvelles compétences,
  • Pour participer à un projet à but non lucratif , dans les domaines du social, de l’environnement, de la culture, de l’animation, du développement rural ou urbain, de l’interculturel ou intergénérationnel.

Pour Participer à un projet à but non lucratif, dans les domaines du social, de l’environnement, de la culture, de l’animation, du développement rural ou urbain, de l’interculturel ou intergénérationnel, etc.

    • C’est une action hors cadre, pas financé par l’Europe,
    • On peut faire un nombre illimité de volontariats moyen ou long terme dans sa vie.
    • Pour partir en volontariat moyen ou long terme, il faut être accompagné·e par une structure accréditée pour l’envoi : contactez Études et Chantiers (renvoi contact de la centrale).

    La majorité des projets en Europe se déroulent au printemps et en été. Dans le reste du monde, c’est toute l’année! 

Aides techniques :

On peut faire un nombre ILLIMITÉ de volontariats moyen ou long terme dans sa vie !

Avant de partir en volontariat moyen ou long terme, il est conseillé d’avoir déjà participé à un chantier international de bénévoles classique (2-3 semaines (renvoi vers page les CIB – Tout savoir) ou d’avoir déjà eu une expérience de mobilité internationale, de volontariat, seul·e.

Combien ça coûte ? 

Inclus :


  • L’adhésion (20€) et l’assurance (7€)
  • L’accompagnement par une organisation accréditée pour l’envoi : Etudes et Chantiers,
  • L’accueil et le tutorat par une organisation accréditée pour l’accueil : dans le pays d’accueil,
  • Dans certains projets, en Europe, un peu d’argent de poche. 

.
Exclus : 

  • Frais de voyage, passeport, visa, vaccins, etc.

Pourquoi payer des frais de participation ? Il y a quasiment systématiquement des frais supplémentaires (frais de participation ou extra-fees en anglais) à payer à la structure d’accueil. Ces frais vous sont demandés pour pouvoir vous accueillir dans les meilleures conditions. Ils prennent en charge une partie des frais de fonctionnement de l’association d’accueil,  l’hébergement, la nourriture, les animations et activités organisées sur place. Ces frais vous sont demandés notamment dans les pays qui ne reçoivent aucune subvention publique et qui ont des difficultés à envoyer des bénévoles sur des projets en Europe (notamment à cause des frais importants, refus de visas, etc.).

Aides financières 

  • C’est une action hors cadre,  NON financée  par l’Europe

Au niveau du financement, tu peux :

  1. Économiser, en parler à ta famille, ton entourage, créer une cagnotte en ligne,
  2. Travailler pendant les vacances,
  3. Trouver des aides à la mobilité, au chantier, au projet solidaire, à la solidarité internationale : 
    • Le plus simple est d’appeler le Service Jeunesse de ton lieu d’origine et de leur expliquer ta démarche,
    • Contacter la commune ou Communauté de Communes, 
    • Voir la Mission Locale et le Point Information Jeunesse, 
    • Se renseigner sur les fonds pour les initiatives étudiantes,
    • Faire une demande d’aide à la mobilité auprès du Service des relations internationales de ton établissement (notamment lorsque tu fais un volontariat pour valider un stage universitaire),
    • Jeter un œil au Programme Leonardo : aides financières pour les étudiant·e·s effectuant un stage à l’international, 
    • Déposer un projet de Solidarité Internationale auprès de ta Région,
    • Utiliser les Chèques Vacances pour les frais de candidature à Etudes et Chantiers ou pour la SNCF,
    • Penser aux Comités d’Entreprises,

Lorsque tu cherches ton projet de volontariat moyen ou long terme, poses-toi les bonnes questions :

    • Quel est mon budget ?
    • Quelles sont mes disponibilités ?
    • De quelle manière puis-je me rendre sur le projet ?
    • Ai-je besoin d’un passeport ? Est-il valide ?
    • Ai-je besoin d’un visa ? Combien de temps me faut-il pour l’obtenir ?
    • Ai-je besoin de faire des vaccins supplémentaires ?
    • Me suis-je bien renseigné·e sur le pays, sa culture, ses us et coutumes, sa situation politique, les conditions climatiques, etc. ?
    • Quelles sont mes motivations ? 
    • Suis-je prêt·e pour vivre une telle aventure aujourd’hui, loin de mon pays, ma famille, mes ami·e·s, mes repères, etc. ?

Voici un lien utile pour préparer son départ : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/ 

Après t’être posé·e les bonnes questions, rends-toi sur notre moteur de recherche pour trouver la mission qui est faite pour vous (renvoi moteur de recherche)!

Lis bien L’INTEGRALITÉ de la fiche descriptive des projets.

Contacte-nous pour plus d’informations. Nous sommes là pour t’accompagner dans ton projet !

  • Alexandre est parti 3 mois, en Argentine, où il a organisé des activités, des ateliers et des animations pour les enfants de la banlieue de Buenos Aires.
  • Laurie est partie en Islande pendant 6 mois, où elle a aidé le bureau international de Reykjavik à l’accueil et l’envoie des bénévoles internationaux. Elle a également animé des chantiers internationaux.
  • Philippe est partie 1 mois aux Etats-Unis, où il a aidé à la reconstruction du quartier du Lower Ninth Ward à la Nouvelle-Orléans en Louisiane qui avait été complètement détruit par l’ouragan Katrina.
  • Stéphanie est partie un an au Japon, où elle a aidé une petite communauté d’agriculteurs dans une ferme biologique.

Trouver un projet : 

Error: Embedded data could not be displayed.